top of page

FAILOVER

L'histoire de Failover est née d'une rencontre photographique entre Chloé et Laure. Prise au jeu des images et du mouvement autour de la danse, ce sera les prémices d'une vidéo mélangeant leurs performances.

 

Le projet originel ne portait pas ce nom : Éclore en corps était une réflexion autour du corps et de la féminité. Mais le chemin de la réflexion nous a amené à une autre forme de collaboration, plus instinctive et spontanée. Il nous manquait le plus important : la musique qui porterait nos mouvements. Taisen, compositeur toulousain, au paysage sonore très inspirant, nous a donné l’envie de traduire sa musique et de le rallier à notre projet. Il compose un morceau inédit qui devient notre ligne directrice.

 

Le jour du tournage, nos rôles sont bien distincts. Alors comment les accorder ? Les images parlent d’elles-mêmes : nous sommes chacun dans notre bulle. Mais une phrase résonne : « On ne se regarde pas assez. » La musique guide Taisen, Taisen guide Chloé et Chloé guide Laure. Un cercle s’installe entre nous. Dans la fatigue et la répétition, une osmose sur le plateau se crée. Ensemble, nous créons Failover.

 

Merci à Taisen et Chloé de s'être prêtés au jeu, quelque chose d'assez spontané dont je n'ai pas l'habitude, car c'est vrai, j'aime dessiner les lignes du film avant son tournage. C'était très challengeant d'arriver sur cette scène sans savoir et de créer dans l'instant.


Laure Merleau




138 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page